RICCARDI SYLVIE
15, Rue Antoine Chaperon
42300  Roanne
06 70 85 92 51 PORT. 06 70 85 92 51
N°TVA : 67420790545

26/10/2012

L'hypnose une autre approche ...

L’hypnose, une autre approche …….

En fait, si je suis ici aujourd’hui c’est grâce à l’hypnose, parce que le premier jour où je suis arrivée à Montpellier dans la salle où avait lieu ma formation de technicien en hypnose, notre formateur Michel avait écrit en gros sur le tableau « TOUT EST POSSIBLE », alors aujourd’hui je voudrais lui dire que « oui MICHEL TOUT EST POSSIBLE », tout est possible car il y a deux ans je n’osais même pas posée une question sans rougir ou sans l’avoir écrite au préalable, je n’aurais jamais osé prendre un micro devant une assemblée comme je le fait aujourd’hui sans me glisser sous la table, même si entre nous soit dit j’en avais très envie tout à l’heure.

Lorsque l’on ma demandé de faire une conférence, je me suis dit ce n’est pas possible, je n’oserai jamais, je ne suis pas conférencière, je suis thérapeute, je vis avec mon cœur, avec mes tripes l’hypnose mais je ne peux pas en parler. Et puis après réflexion je me suis dit « pourquoi pas » mais je ne veux pas faire une conférence et parler de l’hypnose d’une manière technique, cela je ne saurais pas faire, je n’ai pas ses compétences, si ce n’est lire un texte que j’aurais écrit en recopiant des phrases toutes faites de certains auteurs tel que Olivier Lokert, ou ……., pour cela vous n’avez pas besoin de moi il suffit de lire leurs bouquins qui sont très bien écrit et très explicites, non je me suis dit si j’accepte de venir aujourd’hui c’est pour témoigner, témoigner parce qu’avant de devenir ce que je suis aujourd’hui j’ai avant tout été moi-même souffrante et j’ai rencontrer des personnes formidables qui pratiquait l’hypnose, le reiki et m’ont guider sur mon chemin, je suis ici pour témoigner de ma propre évolution par l’hypnose mais aussi témoigner au travers de tout ceux que je rencontre, que je ne veux pas appeler « patient », je ne suis pas médecin, ni appeler client je ne suis pas banquier, mais tout simplement des hommes et des femmes qui viennent me rencontrer pour me parler de leur souffrance, de leur mal être, de leur symptômes, et de leur souhait de s’en sortir.

En fait aujourd’hui je suis venue pour vous transmettre un message, un message d’amour et d’espoir et peut être vous permettre de vous reconnaitre dans ce témoignage, vous expliquer ce que l’hypnose peut vous apporter et comment elle peut vous l’apporter, comment elle va vous aider et comment moi, en tout humilité je peux vous aider.

Aujourd’hui je veux avoir une approche plus philosophique de l’hypnose pour ne pas employer le terme spirituel, car pour moi la spiritualité n’a aucune connotation religieuse, pour moi la spiritualité est une autre philosophie de vie, une autre façon de voir les choses, le reiki m’en a ouvert la porte et l’hypnose m’a permis d’y entrée et de poursuivre mon chemin.

En fait, tout à commencé en 1995, j’avais idéalisé ma vie comme toutes les petites filles, j’aurais un mari, des enfants, une maison, un travail, et le bonheur de vivre dans une famille unie jusqu’à la fin de mes jours, seulement la réalité dans laquelle nous vivons est tout autre et à 35 ans toute ma vie s’est écroulée après l’avoir construit pendant 20 ans dans ce que je voulais être de « parfait », une maman parfaite, une épouse parfaite, une femme parfaite, je n’étais pas heureuse dans ma vie de couple mais je m’accrochais à ce que j’avais et je courais après un bonheur qui n’existait pas refusant de voir ce qui n’allait pas en moi, croyant que je détenais la vérité et que c’étaient aux autres de changer, alors quand votre mari vous quitte pour une autre, que vous perdez votre maison et que vous êtes licenciée la même année, cela fait beaucoup, mais je suis une battante et j’ai rebondit, j’ai reconstruit une seconde vie pensant avoir tout compris de mes erreurs après 4 ans de psychothérapie, et surtout avec aucun regret car j’étais à l’orée d’un autre chemin beaucoup plus spirituel par la pratique du REIKI, le reiki est une énergie de la terre et du ciel et être initiée au reiki vous permet d’en être le canal, pour transmettre à vous-même et aux autres par l’apposition des mains et par des symboles pour un travail à distance une énergie d’amour, mais c’est également un enseignement mais là est un autre sujet, pourtant que je ne peux pas ignorer car sans cet enseignement depuis 16 ans maintenant, je ne serais pas la thérapeute que je suis aujourd’hui, qui vous transmet une philosophie de vie à travers ma façon de pratiquer l’hypnose.

Ma seconde vie a bien fonctionné pendant 10 ans, j’avais certes un peu commencé à changer comprenant cette fois ci que je n’étais pas une victime des autres mais bien une victime de moi-même, seulement je n’avais rien guérit, juste comprit, seulement pris conscience. La colère me rongeait toujours, et la colère en médecine chinoise se manifeste dans le foie, ce qu’elle a d’ailleurs fait puisque j’ai subit en 2005 , 5 opérations du foie passant de la septicémie à l’hépatite et comme un malheur n’arrive jamais seul, c’est ce que l’on dit n’est ce pas, et bien c’est aussi à ce moment là que mon second mari a choisi pour lui aussi mettre les voiles, et rebelote on recommence tout …. Alors, à combien d’entre nous cela arrive de recommencer les mêmes histoires même si les ingrédients diffèrent, on répète toujours les mêmes histoires et, je pense que vous seriez nombreux à lever la main.

Cette fois je ne devais pas seulement comprendre mais bien guérir de ce passé, certes je n’avais pas du tout eu une enfance malheureuse, j’étais de loin l’enfant au placard, mais ce passé me pesait, me bloquait, me freinait, je le sentais bien mais que faire ???? Je ne voulais plus revivre les mêmes histoires, mon corps avait mal, car après le foie c’était le dos, double hernie discale, en fait j’en avais plein le dos mais il me fallait encore une bonne dépression pour enfin comprendre que c’est moi qui devait changer.

Alors, après avoir pris le chemin de la médecine traditionnelle avec anti dépresseurs, anxiolytiques et somnifères, au bout de 6 mois j’ai choisi les médecines dites parallèles pour m’en sortir. Mais attention la médecine traditionnelle est une bonne médecine et elle a aussi son utilité, mais pour moi j’avais besoin d’autres choses, je le ressentais et j’ai donc reçu des soins en médecine chinoise avec massage Tui na et acupuncture, médecines par les plantes et surtout une thérapie par l’hypnose et en un an j’étais de nouveau sur pied mais pas dans les mêmes sabots. J’avais changé, je ne réagissais plus pareil, je ne voyais plus les choses de la même façon, tout simplement parce que je croyais en moi, OUI JE CROYAIS EN MOI je savais aussi que je devais changer de chemin professionnel si je voulais être heureuse j’avais compris que je devais moi-même accéder au bonheur et non plus attendre, attendre que ce soit les autres qui me rende heureuse et surtout j’avais compris que je devais marcher sur mon chemin, m’épanouir dans ce que j’aimais faire, dans ce que je voulais faire, cinq ans encore de travail sur moi-même et d’apprentissage, de préparation avant d’ouvrir mon cabinet mais quel bonheur maintenant. Quel bonheur maintenant chaque matin d’ouvrir la porte quand la sonnette sonne et de recevoir la personne qui souhaite faire un petit bout de chemin avec moi, qui m’ouvre sa porte à elle, la porte de son cœur, de sa vie, je l’ accompagne dans sa vie, je la guide au plus profond d’elle afin qu’elle se reconnecte à une part essentielle d’elle-même, à ses ressources pour apprendre à maîtriser ses pensées, son émotivité, son mental, pour trouver en elle la ou les solutions à son problème, à sa difficulté.

Maintenant, dites moi, Combien d’entre nous faisons ce que les autres attendent de nous, au lieu de faire ce que nous voulons vraiment faire, combien d’entre nous attendons tout des autres, nous attendons leur approbation, leur soutien, leur amour au lieu de répondre nous-mêmes à nos propres besoins, à nos propres attentes, combien d’entre nous attendons d’être reconnu pour nous croire estimé et aimé ???

Ma vie n’est pas du Zola, beaucoup d’entre vous on eu une vie beaucoup plus difficiles que la mienne, vivant des violences, des abandons, des peines, des chagrins, des pertes plus importantes que les miennes, des maladies plus douloureuses, des handicaps importants mais beaucoup d’entre vous ont eu aussi des vies plus faciles mais la vie ne se mesure pas à la quantité de drames ou de douleurs, et ce qui est lourd à porter c’est le poids de ce que vous ressentez par rapport à votre propre histoire. Nous avons tous notre propre histoire et ce qu'elle est aujourd’hui, la représentation que vous vous en faites, vous freine, vous paralyse, vous bloque et  pour certains aller jusqu’à la maladie, jusqu’aux symptômes qu’ils soient d’ordre physique ou d’ordre émotionnel, migraines, maux de dos, troubles digestifs ou douleurs diverses et plus grave cancer, dépression, ect stress, angoisses, anxiété, état dépressif, TOC, addictions à la nourriture, tabac, alcool, drogue, phobie, pensées obsessionnelles ect…Alors qu’attendez vous pour en changer ??? que les autres le fassent à votre place ???


Moi, C’est en prenant enfin conscience que j’ai commencé un virage à 180°, j’ai commencé à agrandir mon territoire, agrandir son territoire c’est avoir une autre vision de la vie, une autre représentation des évènements, c’est prendre le recul nécessaire pour comprendre que ce ne sont pas les évènements que nous vivons qui sont importants mais la représentation que l’on s’en fait qui nous fait souffrir et c’est enfin comprendre que si l’on reste étriquer dans ses pensées, dans ses idées, dans ses croyances, dans ses douleurs on devient victime des autres et surtout victime de soi même et on ne pleut plus avancer dans sa vie, on produit son propre malheur, ses propres pensées négatives, ses propres souffrances, qu’elles soient physiques ou émotionnelles. Il faut donc accepter que Tout ce qui existe a une raison d’être et lorsque vous comprenez cela, vous pouvez apprendre de vos échecs, apprendre de vos erreurs, de vos pertes, de vos manques pour en tirer des leçons de vie, et c’est en apprenant et en apprenant encore que vous avancez dans la vie.
En fait la vie est un long apprentissage et l’hypnose permet cet apprentissage.

Alors aujourd’hui je ne peux pas parler de l’hypnose sans parler de Milton Erickson, notre maître à nous tous, nous, thérapeute en hypnose. Milton disait, je le cite :
« la vie est joyeuse, même si elle est dure, injuste, pleine de douleur, cependant chaque choix a un coût et un avantage. Chacun de nous est responsable de la manière dont il utilise ce qui est dans son esprit et dans son cœur » Il disait également « si vous prenez la responsabilité de la vie, unique que vous avez, vous ne serez jamais une victime et vous vous efforcerez de trouver les moyens réalisables pour vous améliorer. Ainsi lorsque je me trompe ou quiconque me trompe ou fait quelque chose de mal, j’apprends quelque chose de nouveau, et cela peut être un grand plaisir, parce que nous sommes tous responsables de notre apprentissage. Etre une victime signifie que l’on choisit de ne pas apprendre. De plus il n’est pas nécessaire de comprendre afin de gérer les situations, certaines choses sont totalement incompréhensibles mais ce n’est pas une excuse pour ne pas s’en occuper. Les mots « trop difficiles, trop effrayants ne doivent plus jamais faire partie de votre mode de pensée. » En fait comme l’avait écrit Michel mon formateur « TOUT EST POSSIBLE ».

Oui tout est possible, possible de s’aider de l’intérieur pour aller vers la guérison, aller vers l’auto-guérison.

Milton Erickson était un homme extraordinaire, il avait une compréhension de la nature humaine qu’il avait développée au cours de ses maladies et de ses douleurs dont il a souffert toute sa vie. Il avait été terrassé à l’âge de 17 ans par plusieurs attaques de poliomyélite dont l’une plus grave l’avait laissé paraplégique, il ne pouvait bouger que les yeux et les lèvres. Alors il a mis a profit ces longs mois d’immobilisation forcée pour développer et affiné que qu’il appellera plus tard l’auto hypnose, et puisqu’il avait un esprit d’observation et d’analyse très poussé, il avait observé pendant des heures sa petite sœur en train de faire ses premiers pas pour se reconnecté à ses propres souvenirs et en moins d’un an il avait retrouvé sa motricité. Il surmonta ses faiblesses qu’il appelait les fibres de la vie pour les transformer en ressources et pour surmonter ses faiblesses il était parti faire un périple de 2000KM en canoë sans argent, ni vivre, rien alors qu’au départ il était à peine capable de tirer son bateau, il était revenu avec une grande force physique, il pouvait nager sur 1 km et porter son bateau sur l’épaule. A 22 ans, il entend parler pour la première fois de l’hypnose, et c’est à partir de là et de son propre vécu, qu’il mènera ses recherches et ses expérimentations dans ce domaine. Milton était devenu médecin psychiatre mais surtout il était considéré comme le père des approches systémiques, stratégiques et des thérapies brèves et il s’installa comme thérapeute en hypnose dans l’Arizona ou il continua d’enseigner, et former et d’écrire et malgré ses nombreux handicaps il a rayonné de joie de vivre et d’enthousiasme et multiplia les voyages même les dernières années de sa vie où il était dans un fauteuil roulant, pour animer des conférences à travers le monde entier jusqu’à sa mort en 1980.
Tous Ceux qui l’ont côtoyés, amis, proches, élèves, patients, ont pu apprécier son immense amour de la vie et des hommes, sa confiance illimitée dans le potentiel de chaque être humain et c’est cette composante fondamentale que je veux transmettre avec mes modestes moyens, je ne suis pas Milton ERICKSON, mais en toute humilité j’essaie de marcher sur son chemin, en tout cas sur celui qu’il nous a montré, et de transmettre moi aussi à tous ceux qui me rencontre l’amour de la vie.

Je dis souvent que L’inconscient est comme un long couloir rempli de portes et l’hypnose va vous permettre d’ouvrir ses portes que votre partie inconsciente laisse fermée la plupart du temps. L’hypnose va vous permettre de vous connecter à cette partie profonde de vous-même, à cette part essentielle de vous même. Et, on peut, par la seule force de l’esprit, évoluer, quand la force du désir se lie à la volonté.

Je sais que vous êtes ici aujourd’hui pour savoir ce qu’est l’hypnose car l’hypnose fait peur, on a tous dans la tête la vision de l’hypnose vu à la télé ou dans une salle de spectacle, où la personne s’endort et on peut lui faire faire n’importe quoi .
L’hypnose traditionnelle et l’hypnose Ericksonienne, sont deux outils très différents. Dans l’hypnose traditionnelle, le sujet est dans un sommeil profond et l’opérateur cherche au maximum à intensifier la profondeur de la transe et agit par suggestions directes, c’est par la répétition monotone et directe de suggestions que l’effet est obtenu, c’est un peu le principe de la pensées positives où l’on doit continuellement répéter les mêmes pensées pour arriver à un changement de comportement, vous arrêtez cette répétition et l’ancien comportement reprend le dessus. Dans l’hypnose Ericksonienne le sujet n’est pas endormi et les suggestions sont permissives, l’opérateur donne des choix, des outils sous forme d’histoire, d’anecdote et c’est le sujet lui-même qui fait le pont entre l’histoire racontée et sa propre solution.

Alors comment l’hypnose fonctionne ? Pour répondre à cette question et pour être assez claire je préfère vous lire la définition de mon cours.

Tout d’abord L’hypnose se pratique en position assise car si elle permet un état passif qui vous permet un relâchement des tensions aussi bien musculaires que mental c’est aussi un état de vigilance accrue qui vous permettra d’exercer votre volonté profonde. Vous restez donc présent, vigilant, dans un état entre la veille et le sommeil, c’est que l’on appelle l’état d’endormissement où nous entrons dans la fameuse zone dite sophroliminale et lorsque vous êtes juste à la lisière du sommeil vous développez une conscience particulière, que l’on appelle état modifié de conscience EMC, ou vous allez pouvoir agir avec votre inconscient et progressivement remplacer les attitudes de peurs, d’émotivité, de troubles, de négativité par des affirmations de force et d’énergie. Cet EMC nous donne l’impression que notre conscience ne fonctionne pas comme d’habitude, nos perceptions de l’environnement et de nous-mêmes sont différentes, L’état d’hypnose est donc un état dissocié, la dissociation entre votre partie consciente et la partie inconsciente de nous même.

Concrètement, tout votre corps parait comme endormi, très relâché, vous pouvez même ressentir des sensations de picotement, de lourdeur ou de légèreté alors que votre esprit fonctionne, puisque vous écoutez tout ce que je dis et vous vous souvenez de tout, un peu comme dans les rêves vous avez l’impression d’être hors du temps et hors d’espace mais à la différence des rêves où vous subissez ce qui s’y passe, en état d’hypnose, vous pouvez tout contrôler, je vous donne les outils, je vous guide dans votre espace intérieur et vous fabriquez votre propre scénario afin de transformer un ancrage négatif en une ressource précieuse et positive.

Et pour vous amener à cet état de rêve, je vais dissocier votre partie inconsciente de votre partie consciente, en fait l’état de transe hypnotique est un état naturel, vous êtes en transe hypnotique légère sans vous en rendre compte dans votre vie de tous les jours , par exemple lorsque vous conduisez sur le trajet de votre travail à la maison, vous connaissez le trajet vous n’avez pas besoin d’être concentrer et alors que vous conduisez normalement vos pensées vont partir en rêverie et vous allez arrivé à destination sans vous êtes aperçu réellement du trajet, vous étiez à ce moment en état de transe légère, votre conscient est capable de faire attention aux piétons, aux feux rouges mais votre inconscient est ailleurs dans vos pensées, si par contre vous devait freiner brusquement vous revenait immédiatement dans la conscience de ce qui se passe.

Aussi pour provoquer cet état naturel, je vais utiliser vos canaux sensoriels internes qui sont vos 5 sens :

- la vue, notre perception visuelle externe, interne se sont des images, une visualisation interne des choses
- l’ouie, notre perception auditive externe, interne c’est ce que vous vous dires, se sont des pensées, des idées
- le toucher notre perception kinesthésique externe, interne se sont vos ressentis, vos sensations

- l’odorat, notre perception olfactive
- le gout notre perception gustative

 

En fait ; nous avons tous des ancrages positifs et des ancrages négatifs en nous.

Pour les ancrer dans notre mémoire et dans notre corps nous utilisons donc nos canaux sensoriels :


Une bonne odeur nous rappellera la bonne soupe de notre grand-mère, un lieu un souvenir de notre enfance, une musique celle de notre premier flirt ect, autant de moment de perception inconsciente qui réveillera en nous des souvenirs positifs et réactivera quelques secondes à peine perceptible par le conscient des moments de bonheur et des sentiments positifs, parfois la réactivation sera consciente si les images du souvenir se présente dans notre esprit, ce qui réactivera des moments de joie, de confiance, d’amour , de force, de courage ect autant de ressources positifs qui nous permettent d’avancer dans la vie

Malheureusement, nous avons également énormément d’ancrages négatifs qui quant à eux réveillent des blessures inconscientes et activent des traumatismes ce qui freinent, bloquent notre comportement, nous emprisonne, nous paralyse dans notre vie.

Sans entrer dans le détail comme je le fais lors d’une première séance, je vais essayer de vous expliquer à ma manière et non pas d’une manière technique ou scientifique comment notre inconscient fonctionne.

J’insiste sur le fait que je vais maintenant vous expliquer ma manière d’approcher l’hypnose, d’où le titre de la conférence d’aujourd’hui, l’hypnose une autre approche ….c’est ma manière de travailler, tous les hypnothérapeutes ne travaillent pas de cette manière. Mais je me souviens d’une phrase de mon formateur qui nous avait dit « la formation de maître Praticien en hypnose va vous permettre de désapprendre, vous allez réussir à mettre de côté tout ce que vous venez d’apprendre en hypnose, bien sur les bases resteront cela ne se perd pas c’est comme le vélo, mais vous devez désapprendre pour trouver votre propre manière de pratiquer, vous allez vous approprier l’hypnose pour l’utiliser à votre propre façon. Il m’a fallu du temps pour comprendre comment j’allais faire et puis j’ai enfin compris que je devais utiliser toutes mes anciennes compétences, toutes mes capacités, toutes mes connaissances le reiki en faisait parti, pour créer mon propre outil et c’est ce que je fais tous les jours maintenant.

Alors pour vous expliquer ma manière de travailler, il faut d’abord comprendre que nous nous créons tous des blessures inconscientes, ces blessures sont vécus dans notre petite enfance, avant l’âge de 6/7 ans, pourquoi à cet âge parce que tout simplement l’enfant avant cet âge fonctionne avec son instinct, son intuition, dans son imaginaire, dans la spontanéité, il n’analyse pas comme, nous, les adultes, tout ce qu’il vit, ce qu’il entend, ce qu’il voit, ce qu’il ressent et il prend tout au premier de gré, au pied de la lettre, un enfant de 2 ans à qui vous lui dites ne va pas là bas, il y a un loup, croira vraiment qu’il y a un loup, à 7 ans, il ne vous croira plus parce qu’il analysera, raisonnera, ne dit on pas qu’à l’âge de 7ans c’est l’âge de raison, bien sur il devient plus raisonnable mais surtout parce qu’il raisonne, analyse ce que vous lui dites, ce qu’il voit, entend, ressent.

Par exemple, à un enfant de 2 ans qui renverse son verre de lait et vous lui dites « qu’est ce que tu es maladroit, et si cette expression est souvent répéter dans la colère, l’enfant se représentera que s'il est maladroit c’est qu’il n’est pas capable et construira sa vie sur cette affirmation et devenu adulte aura peut être un manque d’estime de lui même, mais il pourra aussi construire sa vie comme un défi en faisant tout pour prouver qu’il capable et deviendra peut être quelqu’un de battant, volontaire, d’ambitieux et persévérant. Donc, rassurez vous parents, les blessures inconscientes sont nécessaires pour construire notre structure, notre personnalité, dans le négatif comme dans le positif, il est donc inutile de culpabiliser.

Et il est important de savoir aussi que ces blessures ne sont pas toutes vécues avec la même puissance pour chacun d’entre nous, nous avons un curseur inconscient personnel de 0 à 10, certains vivront la même blessure à puissance 2 alors que d’autres la vivront à puissance 5 ; en fait ce curseur montera en puissance en fonction des représentations que vous vous faites des évènements que vous vivez, je parle d’événements aussi bien ceux de la vie quotidienne (des incidents ) que les évènements qui soulèvent beaucoup plus d’émotions et de sentiments ( des drames), crever une roue de voiture est un évènement qui sera bien sur vécu différemment que si vous aviez un accident de la route.

Il est important aussi de savoir que la façon dont vous allez vous représenter un évènement dépendra de votre humeur du jour, si vous êtes dans le bien ou le mal être, stressé ou dans la sérénité, mais dépendra également des ancrages négatifs de votre passé qui seront réactivés.

Par exemple si un matin avant d’aller au boulot vous renverser votre café, en fonction de votre humeur du jour vous allez vous représenter l’évènement comme quelque chose de sans importance et vous allez nettoyer sans un ressenti négatif, par contre si vous êtes stressé, cela va devenir une vraie catastrophe, un drame national, et cela va augmenter votre mal être et surtout vous aller le reproduire tout au long de la journée.

En fait c’est un enchaînement sans fin, plus vous êtes mal dans votre peau, plus vous vous représenter l’évènement en négatif, plus vous réactiver vos ancrages négatifs, plus vous vous créer un traumatisme et plus vous aller agir sur votre comportement que vous allez limiter, freiner, bloquer allant jusqu’au manque d’estime de soi, et plus vous allez nourrir vos peurs qui freineront d’autant plus votre comportement. Et vous voilà prisonnier comme dans un cercle vicieux, prisonnier de vous-même.
Ce cumul d’événement représenté en négatif augmentera votre curseur et à un moment donné votre corps réagira à son tour par des symptômes, au mieux votre comportement sera complètement bloqué dans une situation, au pire cela sera la maladie.

Alors comment l’hypnose peut vous aider ? comment je peux vous aider ?

La première fois vous venez me voir avec votre problème, un symptôme, un blocage, un mal être, je vais tout d’abord vous écouter me raconter votre histoire, certaines personnes abordent le sujet en 10 mn d’autres en 1 heure, peut importe, je vous écoute, et parfois je vous guide par quelques questions, en fait ce que j’écoute c’est tout ce que vous me dites derrière vos mots car derrière ces mots se cachent vos blessures.
Puis je prends un temps pour vous expliquer les protocoles de travail que je vais utiliser et qui vont vous permettre d’agrandir votre territoire, de vous représenter autrement tous les évènements que vous avez vécus et ceux que vous vivez actuellement, car tout est une question de représentation, je vais vous permettre de prendre le recul nécessaire, à comprendre ce que tel évènement vous apporte de positif dans la vie, à ancrer du positif dans le négatif, et cela va vous permettre de cicatriser vos blessures inconscientes, vos traumatismes conscients, d’apprivoiser vos peurs, mais également de vous reconnecter à vos ressources, et votre comportement actuel, qui est en fait un comportement de protection et d’auto défense, n’aura plus lieu d’être et vous allez commencer à changer sans effort de votre part pour améliorer vos symptômes, voir les faire disparaitre. Cela paraît magique mais en fait cela l’est, je suis moi-même étonnée encore parfois du résultat obtenu, il y a parfois des résultats spectaculaires..

Actuellement j’accompagne une jeune femme qui est atteinte d’une maladie dégénérative, elle perd la vue, l’audition, avait les jambes couvertes de pustules et a du se faire arracher toutes les dents cause de foyer infectieux. Quand elle vient me voir son passé est extrêmement douloureux, violée par un frère, maltraitée par une mère, son père et son mari mort d’un cancer du poumon, alors que le second mari s’est enfuie avec ses filles dans un pays étranger. Elle se bat pour les récupérer, mais en vain et alors qu’elle croit enfin trouver le bonheur dans un troisième mariage, elle donne naissance a un petit garçon et quelques mois après développe cette maladie. Quand elle arrive, elle est fatiguée de combattre, sa seule force de vivre : son fils et son mari mais elle n’espère plus rien pour elle. L’urgence est tout d’abord de lui redonner de l’énergie, de la vitalité, je l’aide en reiki, puis ensuite je l’aide à retrouver une estime d’elle, de la confiance, un espoir, ne dit on pas tant qu’il y a de l’espoir il y a de la vie, en alternance j’agis sur les blessures, les traumatismes, les peurs avec des séances exclusivement basé sur des protocoles de guérison, d’image positive de guérison et d’énergie de guérison,. En quelques séances elle reprend très vite des forces, fait des rêves magnifiques dont elle comprend les messages, je dis souvent que l’inconscient vous parle au travers de vos rêves la nuit et à travers votre intuition, votre première pensée.
Cette jeune femme aujourd’hui ne retrouvera peut être jamais complètement la vue, ni l’ouie, mais peu importe elle a accepté son handicap, elle ose de nouveau sortir et se promener dehors sans peur, elle n’a plus aucune plaie sur les jambes et peut mettre de nouveau des robes et elle ose enfin enlever ses lunettes de soleil à l’intérieur de la maison et regarde de nouveau la télé avec des lunettes de vues, même si elle ne perçoit que des formes. Elle peut même rester toute seule à la maison s’occuper de son fils ce qu’elle ne pouvait plus du tout faire et elle fait de nouveau des projets. Alors peu importe comment et pourquoi, l’essentiel c’est le résultat obtenu, elle m’a dit l’autre jour « j’ai compris pourquoi ma maladie, maintenant je ne vois plus à l’extérieur mais je vois à l’intérieur des gens et c’est beaucoup plus beau ». C’est au travers de ces cadeaux que je suis heureuse et fière de pratiquer l’hypnose et le reiki, c’est cela l’amour de la vie.

Il arrive aussi parfois qu’au bout de 3 ou 4 séances je m’aperçois que la personne n’avance pas, il faut donc arriver à mettre à jour avec elle, ce qu’elle refuse de voir, d’entendre, d’accepter, de comprendre, en fait parfois la situation actuelle même si elle est douloureuse est plus bénéfique pour la personne qu’un éventuel changement.

Je me souviens d’une femme qui était venue me voir pour une très grave dépression, après plusieurs séjours en milieu hospitalier elle essayait par d’autre thérapie de s’en sortir. Les symptômes étaient apparus à la naissance de sa petite fille alors qu’elle se sentait rejeté par son gendre et sa propre fille. Evidemment elle ne pouvait avancer et aller vers la guérison, car ne prenait pas conscience qu’au travers sa maladie elle existait, et oui depuis ses tentatives de suicides sa fille au moins maintenant l’appelait tous les jours, contact qu’elle n’avait plus avant sa maladie. Cette personne refusait de l’entendre et l’hypnose ne pouvait rien faire pour l’aider, l’inconscient n’est pas manipulable, consciemment elle voulait s’en sortir mais inconsciemment sa maladie maintenait un contact entre elle et sa fille, ce n’était pas écologique pour elle de guérir, elle n’était pas prête pour changer.

En fait comme disiez mon formateur, l’hypnose c’est une équation

EP (état présent) = - LIMITES + ressources = ED (état désiré) mais si l’état désiré n’est pas correctement formulé dans l’esprit de la personne, si elle ne sait pas exactement où elle souhaite aller, elle restera dans son état présent, c’est pourquoi il est important de faire au début et en cours de thérapie, le bilan de son état désiré, aider la personne à le formuler afin de la guider là où elle doit aller.

Rassurez vous, le nombre de personne qui abandonne la thérapie parce que leur demande n’est pas écologique pour elle, est très peu important, même s’il y a blocage, lorsque il est mis en évidence 9 cas sur 10, la personne le comprend, l’accepte pour continuer d’avancer.

L’hypnose est une thérapie brève, cela dépend du problème et de la facilité à lâcher prise mais en règle générale à 5 séances la personne a déjà beaucoup évolué et termine sa thérapie aux alentours de 7/8/10 séances, parfois plus mais rarement au-delà de 15 séances. Par contre puisque je ne travaille pas sur les symptômes uniquement mais sur la cause du symptôme, je ne ferais jamais une seule séance d’hypnose, même pour l’arrêt du tabac que je considère comme un symptôme, fumer est une addiction qui se soigne au même titre que n’importe quelle addiction, il faut en guérir l’origine pour un meilleur résultat.
Comme je le dis souvent, soigner le symptôme, revient à mettre un pansement sur une plaie béante sans l’avoir au préalable nettoyée, vous enlevez le sparadrap au mieux la plaie re-saigne au pire elle est infectée et douloureuse, par contre grattez une cicatrice bien refermée ni elle saignera, ni elle sera douloureuse.

Le nombre de séances varient donc en fonction de chaque individu de 7 à 77 ans, l’hypnose c’est de la haute couture, je m’adapte à chaque personne, aux enfants comme aux adultes, j’adapte mes protocoles, il n’y a pas de règles, je fais toujours très attention où se situe la personne sur son curseur, le but est de soulager la personne non pas d’en rajouter, par contre il est important de comprendre que l’hypnose ne vous apporte rien, je ne vous apporte rien, je ne suis qu’un guide, qu’un accompagnateur et c’est vous-même qui allez chercher au plus profond de vous-même la ou les solutions, c’est vous seul qui allait agrandir votre territoire, mais attention , il faut savoir que tout le monde n’est pas prêt à travailler en hypnose car cela implique d’accepter de guérir son passé et surtout de laisser le passé au passé, de s’en libérer et non de l’oublier, d’accepter de se remettre en question, d’accepter que c’est vous qui devez changer et non pas les autres, et d’aller vers le lâcher prise qui est avant tout l’acceptation.

Pour arriver à cette acceptation et ainsi vous amener à un changement de comportement, l’hypnose va vous permettre d’ouvrir les portes de l’inconscient, de permettre à l’inconscient de vous amener là où vous devez aller et non là où vous vous allez, votre inconscient n’est pas manipulable ni par vous ni par moi et il ne fera donc que ce qui est bon pour vous et le résultat n’est pas toujours celui que vous avez escompté au départ, mais toujours un résultat bénéfique pour vous. Je mets donc en pratique des protocoles d’hypnose sous forme de métaphores qui sont des contes thérapeutiques avec des messages que l’inconscient comprend, des protocoles d’intervention sur vos peurs, vos traumas par des changements d’histoire, un peu comme si d’une scène vécu on prenait une pièce de puzzle pour la changer, des voyages dans votre passé mais également dans votre futur sous forme de rêves éveillés, autant de façon différentes de cicatriser, de transformer vos ancrages négatifs en une ressource précieuse, de vous reconnecter à la part essentielle de vous même, votre énergie de guérison, votre énergie de vie, d’aller rechercher vos petits moments de bonheur, vos ressources pour les réactiver.

Il n’y a pas de limite dans l’hypnose, la seule limite c’est vous, jusqu’où êtes vous prêt à aller pour agrandir votre territoire, qu’est ce vous devez comprendre de la situation dans laquelle vous êtes bloquée, de la maladie que vous traversée.
Tout le monde peut suivre une thérapie en hypnose, quand je dis tout le monde, c’est presque tout le monde, car l’état hypnotique rappelez vous est un état dissocié du conscient et de l’inconscient donc la seule exception où je n’interviens pas en hypnose se sont sur toutes les personnes souffrant de troubles de dissociation de personnalité, sinon, il n’y a pas d’échec tout le monde peut aller en état hypnotique, qui est un état de relaxation profonde, seulement chacun a son rythme, avec certaines personnes très angoissée, très stressée, je prendrais mon temps, nous ferons plutôt une ou deux séances sans hypnose pour établir une relation de confiance, ensuite j’amènerai la personne à une transe très légère, je travaillerai plutôt avec des métaphores où la personne écoute seulement une histoire, avant d’aller un peu plus loin, peut être faudra –t-il 3 ou 4 séances avant que la personne ne se laisse aller, alors qu’avec d’autres dès la première séance on pourra engager un travail thérapeutique plus approfondi, mais il n’y a pas de bon et de mauvais sujet, simplement rappelez vous tout est question de représentations, et puis certain avance à pas de fourmis et d’autres à pas de géants, selon les fables de La Fontaine, "rien ne sert de courir il faut partir à point".

Bien sur il y a des cas très difficiles, par exemple lorsque les personnes souffrent de boulimie, d’anorexie, de troubles obsessionnel compulsif, d’alcoolisme, de dépression grave la thérapie sera plus longue, car avant que leur inconscient les amène à remplir leur vide affectif par l’amour de soi, il y a tout un long chemin à parcourir, avant de comprendre l’origine de leur mal, de leur souffrance, cause qu’il ne connaissent pas eux même consciemment, je dois les aider avant tout à retrouver un peu d’estime d’eux, à renforcer leur moi, à agrandir leur territoire, à susciter un changement avant d’ aller dans la guérison de leurs blessures inconscientes. Il faut aussi savoir que l’hypnose n’est pas toujours agréable, en règle générale vous repartez de chez moi très détendu mais votre inconscient commence à travailler dans les jours qui suivent, souvent la nuit pendant vos rêves, vous pouvez avoir des nuits agitées, tout comme ressentir un mal être dans la journée, rassurez vous, vous ne pouvez pas être plus mal que ce que vous n’êtes déjà, et avant trois semaines, vous lâcher, mais l’hypnose fait bouger les choses dans le négatif avant d’aller dans le positif, le reiki ici joue tout son rôle pour vous permettre de lâcher plus facilement et de retrouver un peu de paix et de sérénité, il facilite également les prises de conscience. Alors je n’hésite pas à vous le proposer, à vous de l’accepter ou le refuser. C’est votre choix.

Alors POUR CONCLURE JE DIRAIS :

"Aussi douloureuse que soit l’expérience, elle renforce toujours la personne qui la surmonte ! nous avons tous nos plaies de la vie et elles témoignent que nous avons gagné plusieurs batailles ! Nous sommes tous capables de sortir de notre cocon pour nous envoler vers notre chemin!"

MERCI à tous

Sylvie Riccardi

 

 

Retour
Top