RICCARDI SYLVIE
15, Rue Antoine Chaperon
42300  Roanne
06 70 85 92 51 PORT. 06 70 85 92 51
N°TVA : 67420790545

23/02/2011

Devenir responsable pour ne plus être victime ...

"Devenir responsable pour ne plus être victime"...Je reviens sur une phrase que je prononce souvent et qui paraît parfois contrarier celui qui l'écoute, peut être non comprise et de ce fait non-acceptée, ce qui est de droit.  Cependant, je voudrais, par cet article, expliquer plus en détail le fondement de ma pensée.

Lorsque que je dis cela, je pense  " dans toutes situations difficiles, il faut pour s'en sortir et évoluer, ne plus se comporter comme une victime  mais devenir "responsable",  ma pensée précisant non pas de l’acte mais bien sûr de sa vie.

Si je reviens sur cela aujourd’hui c’est parce que les mots comptent, ils construisent, ils détruisent mais ils restent, bien que les mêmes mots ont pour chacun une signification différente. En effet, je pense que le mot "responsable" n’ait pas entendu de la même manière l'un(e) pour l'autre, "responsable mais pas coupable".

"La responsabilité" est le fait d'être responsable, de devoir répondre de ses actes ou de ceux de quelqu'un d'autre, ou d'avoir à sa charge des décisions.
Alors que "se responsabiliser" provient du mot responsabilisation qui est une possibilité donnée à l’enfant par les parents d’assumer une certaine responsabilité. La responsabilisation permet à l’enfant d’acquérir une certaine autonomie . Le mot responsable provient de ces deux mots mais n’ont pas le même sens. En effet, je prononce  "devenir responsable", dans le sens de "se responsabiliser" et non "être responsable" dans le sens "être coupable".

Il est évident que  nous sommes parfois des victimes de circonstances ou d’évènements douloureux dans notre vie, ancrant en nous un traumatisme, comme subir un acte de violence par exemple.

S’il est nécessaire, en premier lieu, d’être reconnu(e) comme victime car cette reconnaissance permet la déculpabilisation, il est important ensuite de ne pas rester dans la mentalité de victime.

"Devenir responsable pour ne plus être victime", signifie pour moi, non pas de devenir fautif(ve) du motif ou de la raison pour laquelle cela s’est produit, mais de devenir responsable de sa vie. Responsable mais pas coupable, c’est à dire  reprendre les rênes de ses pensées pour (re)devenir autonome et indépendant(e). Et, c'est seulement lorsque l'on avance dans cette démarche là que l'on peut grandir et évoluer, et aller au-delà de l’acte lui même. Nous n’agissons donc ainsi, plus seulement en fonction de ce que l’on a subit mais bien en fonction de ce que l’on veut au plus profond de nous, c'est-à-dire vivre et avancer.

Je suis convaincue que rien de ce qui nous arrive n'est un hasard, rien n’est fatalité.Tout ce qui existe a un but et nous apporte quelque chose, que se soit par une rencontre, par une situation et même dans un évènement douloureux, on apprend quelque chose de nouveau. Si nous restons en position de victime cela signifie pour moi que nous choisissons de ne pas apprendre.
Je crois au destin où nous avons tous un chemin à suivre mais je crois aussi que nous avons tous le libre arbitre de notre destin, nous avons tous le choix de devenir responsable de notre destin parce que nous sommes tous responsables de nos apprentissages. Nous avons tous la responsabilité de notre vie entre nos mains et si nous nous responsabilisons nous ne devenons pas ou plus les victimes des autres, en tout cas nous ne le restons pas.

En d’autre termes, si tu veux en guérir et avancer, il faut que tu te poses les bonnes questions. Si tu continues à te dire  "Pourquoi moi et pas elle (lui)? "Pourquoi j’étais là au mauvais moment et au mauvais endroit"? "Pourquoi a-t-il(elle) fait cela" ?  Qu’est ce que j’ai fait pour le mériter, quels actes ai-je commis pour avoir un telle punition ???? ect, tu n’auras jamais les réponses et tu n’avanceras JAMAIS.

Par contre, si un jour  je me dis "stop, je reprends les rênes de mes pensées", qu’est ce que je dois comprendre de ce qui m’est arrivé(e) ? Quelles leçons dois-je en tirer ? Comment je peux faire pour m’en sortir ? Quelles ressources je peux aller chercher ?", ainsi je ne reste plus une victime parce que ce n’est plus l’acte qui reste ma priorité mais moi qui (re)devient la priorité.

Ce n’est plus ni l’acte ni le coupable qui vont gérer ma vie  mais  moi qui vait de nouveau la gérer.

Qu’est que cet acte même affreux peut m’apporter comme leçon de vie ?

Alors peut être, vais-je découvrir une force en moi que je n’aurais jamais soupçonnée avant, peut être vais-je devenir combative(if), alors qu’avant je ne faisais que de me plaindre, peut être vais-je avoir du courage, de la persévérance, de la tolérance, de la compréhension des autres, de l’amour pour les autres, peut être vais-je rompre une chaîne qui se répétait de génération en génération, peut être ainsi vais-je aider ma fille(fils), ect, tant de ressources et de visions différentes du monde que je n’aurais jamais découvert sans cet acte affreux.

Ma vie va peut être rééllement enfin changer, car je vais moi même changer alors que j’étais peut être aveugle, sourd(e), enfermé(e) dans une routine, dans une prison dans laquelle je me suis (ou laissé(e)) enchaîné(e).

Devenir responsable c’est comprendre que si l’autre vous tire à droite, vous avez toujours le choix, soit de vous laisser tirer à droite soit  de tirer à gauche ou encore de résister ou alors lâcher. Quel que soit le choix que vous faites, il y a toujours le deuil du choix que vous n'avez pas pris, il y a toujours un coût et un avantage, car nous avons tous le choix de faire un premier choix mais aussi d'aller vers un second choix, en se demandant seulement "lequel de ces deux choix est le plus écologique pour moi ?".

Voilà, ce que je  n’ai peut être pas su correctement exprimer dans ma phrase "Devenir responsable pour ne plus être victime", ce sont mes croyances mais non LA VERITE, des croyances que beaucoup d'autres partagent dans le reiki, l'hypnose ect, j’ai retrouvé ces croyances, ces pensées et cette vision des choses dans beaucoup de documents, de livres que j'ai lu, je les sens vibrer en moi pour devenir miennes et vous les transmet telles que je les ressens, telles que je les reçois.
 

Retour
Top